Déconfinement et handicap : informations réglementaires
Par Agnès Gavoille | 13 mai 2020

Communiqué de presse du secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées, publié le 4 mai 2020
Dans la continuité des mesures annoncées par le Gouvernement, le plan de déconfinement des personnes en situation de handicap est en cours d’élaboration, en concertation avec le Conseil national consultatif des personnes handicapées et les associations du secteur. Le secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées en précise aujourd’hui les lignes générales.

Le plan de la fiche est le suivant :

– Principes généraux applicables à tous les ESMS
– Modalités d’évaluation personnalisée des besoins d’accompagnement dans le cadre du déconfinement pour tous les ESMS
– Activités des externats enfants / accueils de jour adultes
– Activités des internats de semaine ou temps complet
– Modalités d’accompagnement en milieu ordinaire
– Organisation de solutions de recours pour le répit des proches aidants, ou la prise en charge des conséquences du virus pour les personnes non hébergées en établissement ou leurs aidants
– Accompagnement du répit
– Appui aux personnes en difficulté en période épidémique Covid (projets partenariaux de soutien à la crise)

5 annexes

    1. Mesures d’hygiène et de prévention applicables à l’ensemble des établissements et services
    2. Lignes directrices relatives à la réouverture progressive et encadrée des accueils de jour en externats médico-sociaux
    3. Lignes directrices relatives à la réouverture progressive et encadrée des interventions précoces et des processus de repérage, orientation et diagnostic des troubles du neuro-développement dans le cadre des CAMSP, CMPP et PCO
    4. Fiche sur l’accueil des élèves en situation de handicap à l’école
    5. Les établissements et services d’aide par le travail (ESAT) : la sécurisation financière des ESAT et des revenus des travailleurs en situation de handicap, et les conditions de reprise progressive et adaptée de l’activité

L’infographie qui explique l’organisation de la vie quotidienne (vie sociale et activités, déplacements, commerces, écoles et crèches, transports, sports)

Tableau qui liste ce qui sera permis à partir du 11 mai

Infographie

Infographie sur le déconfinement d’Olivier Sampson

Les salariés ayant un risque de développer une forme grave d’infection au Covid-19 ainsi que les proches vivant à leur domicile en arrêt de travail dérogatoire jusqu’au 30 avril 2020, peuvent désormais bénéficier du dispositif d’activité partielle s’ils sont toujours dans l’impossibilité d’exercer leur activité professionnelle. Cette bascule vers l’activité partielle vise à réduire une baisse trop importante de leur indemnisation.

>> Un article à ce sujet sur le site Faire face « Jusqu’à quand puis-je bénéficier d’un arrêt de travail lié à l’épidémie ?«